Note d'Or

Poésies et Histoires pour votre plaisir!

Mar-13-09

Alerte! alerte!

Posted by Nancy

OYE ! OYE ! J’en appelle à mes compatriotes, aux personnes encore soucieuses de l’avenir de notre pays.

OYE ! OYE ! bonnes âmes,  nos enfants vivent dans les rues !! Le saviez-vous?

A un âge où ils devraient se trouver à l’école ou à la maternelle, ils mendient, volent, se prostituent et se droguent. Quelques rares, très rares essayent un semblant de travail tel que : essuyer les voitures de bonne volonté pendant les arrêts sous les feux ou les embouteillages. Certains vendent de petits objets ou des friandises. Ceux-là rapportent leur menu gain à leur mère quand ce n’est pas à un proxenète.

D’autres sont vendus à l’etranger pour des pratiques étranges, sadiques et amorales (vente d’organes entre autres.)

Nous ne sommes certainement pas les seuls concernés par ces odieux commerces, ni par le fait que la rue grouille d’enfants en guenilles. Néanmoins combien de petits pays comme nous voient leurs perspectives d’avenir se réduire à néant avec 99% de leurs enfants, adolescents et jeunes vivant dans l’horreur ?!!

Un gosse de 10 ans a déjà vêcu les meurtres, la boz, l’alcool, la méchanceté, les batailles cruelles, les comportements abusifs des aînés… il a  tout essayé et subi le pire. Sa raison de vivre désormais est de se procurer de quoi subsister d’une façon ou d’une autre.

Je suis sidérée aux récits de ce qu’il a emmagasiné comme savoir de trafiquant en 4 mois ! Quatre mois pendant lesquels sa famille l’a vainement cherché.

Sa soeur de deux ans sa cadette est encore introuvable tandis que je vous relate ces vérités sordides.

Où peut-elle être ? La dernière fois qu’on l’ait vue c’était à la télévision. Le temps pour les parents de venir la chercher, un homme s’en était déjà emparée sans qu’aucune question ne lui ait été posée par les responsables de cette télé.

OYE ! OYE ! Bonnes gens, si vous entendez dire qu’une fillette s’offre dans les maisons obscures, qu’elle vole au service d’un gang ou qu’elle a été aperçue dans un bus passant la frontière, ne restez pas indifférents, inquiétez vous d’elle.

Qui sait si un jour vous ne connaîtrez pas une même souffrance !? Qui sait si vous n’aurez pas à crier, hurler à tous les vents qu’on vous ramène votre enfant, votre petite fille ?!

Il a fallu cinq ans à un père pour retrouver et récupérer ses deux enfants volés, un garçon et une fille. Le premier avait été déporté vers la Jamaïque et l’autre vers le pays voisin dans les maisons closes.

Quand vous circuler à bord de vos véhicules toutes vitres fermées, ayez un regard pour ces gosses qui vous tendent la main ou vous proposent le service de leur torchon sale pour un nettoyage succinct de votre voiture. Refusez avec un sourire, dites-leur un mot aimable, envoyez-leur vos pensées de réconfort et d’amour en attendant d’aller plus loin dans une action humanitaire. Votre conduite aura une retombée positive assurément.

Oye ! Oye! prêtez attention à ce que votre coeur ne manquera pas de vous dire. Les enfants des rues sont nôtres, ils sont notre avenir, est-ce avec ces êtres démunis, qui ont grandi dans le dénuement et la souffrance, sans amour, que vous pensez avoir une Haïti prospère et belle  ?!!!!

Add A Comment