Note d'Or

Poésies et Histoires pour votre plaisir!

Feb-1-12

Bonjour !

Posted by Nancy

Un bonjour ensoleillé, quelque soit le temps qu’il fait chez vous, à chacun de vous mes lecteurs et lectrices pour me faire pardonner mon long silence. Je m’en excuse car en pensant à vous je me sentais un peu coupable d’abandon. Cependant l’inspiration ne venait pas et chaque jour j’espérais qu’elle revienne en vain. Hier j’ai essayé de partager avec vous la pensée du jour du Maitre Aïvanov mais un problème technique m’a empêchée de le faire. Alors aujourd’hui je me devais de vous réaffirmer ma sympathie et mon désir d’être proche de chacun de vous dans le partage, en dépit de mon silence involontaire.

Après ce message, je crois que je trouverez un article intéréssant à vous livrer.

En attendant, prenez soin de vous et soyez patients avec moi. A bientôt donc en toute amitié

Nancy

Jun-18-10

Pour un nouvel An

Posted by Nancy

J’ai ouvert les yeux

Juste à temps

Pour, à travers un pan

De fenêtre, voir aux cieux

Un éclair

De lumière.

Le soleil s’est accroché

A un bout d’aile

D’un objet au ciel,

Et l’éclat s’est reflété

Dans mon regard,

M’offrant une part

En ce nouvel An,

De cette joie tranquille

Qui rend l’âme juvénile.

Beau cadeau de l’instant

Pour mes soixante cinq ans !

Jan-6-10

Un Noël et un Nouvel An au Mont Shasta

Posted by Nancy

Nous étions quatre à faire cette traversée de la côte Est à la côte Ouest des Etats-Unis en partant de Miami, deux de mes enfants, un ami et moi. Mon fils et notre ami laissait de Port-au-Prince pour me rejoindre à Miami où je les avais précédés de deux semaines. Ma fille quant à elle partait de New-york pour nous retrouver à San-Francisco.

J’avais attendu depuis si longtemps ce moment où je pourrais me rendre à Shasta !

Me voilà donc enfin à ce jour si désiré, patientant avec un peu d’excitation Henri notre ami et Fabian mon fils à l’aéroport de Miami.

Je prends du temps pour m’acheter un sac à main plus confortable que le petit en bandoulière si vanté par les médias ! Il est vrai qu’il avait contenu toutes mes bricoles en plus de mes papiers cependant sa courroie me sciait le cou et les objets menaçaient de s’éparpiller chaque fois que j’ouvrais le sac. Bref, il me fallait un nouveau sac en urgence.

Je l’achète dans un magasin Turner où tout est à $1o, je mange un sandwich et j’attends…. Un peu trop à mon goût, je crains déjà de rater l’avion.

On appelle pour l’embarquement mais au lointain, tout comme sœur Anne, je ne vois que l’immensité du couloir supportant des visages inconnus.

Ils arrivent enfin soulageant mon anxiété. Mais comme prévu nous sommes les derniers.

Je crois que je dois tirer une leçon du fait. Le lâcher prise ne m’est pas facile et mon souci de l’heure est trop envahissant. Je me calme, me promettant de prendre les événements avec plus de philosophie. Chaque minute à sa valeur et tout peut se jouer dans ce laps de temps. Je pense avoir compris; et pourtant….

Nous sommes installés pour 6hres de vol inconfortables que nous nous efforcons de supporter au mieux.

San-Francisco s’étale enfin sous mes yeux fatigués, immense (25 minutes à la traverser) lumineuse et fascinante.

Fabian seul devait récupérer sa valise, ayant acheté son billet en ligne. Tandis qu’il part aux bagages, Henri et moi allons aux renseignements pour connaître le lieu d’embarquement  vers Redding. Comme par “hasard” nous nous adressons à la personne qu’il faut, un agent de la United nouvel avion remplaçant l’American pour l’avant dernière étape. Nos billets sont confirmés et nous avons le numéro de la porte.

Méroudji est-elle arrivée ? Saura-t-elle nous trouver ? Toujours des inquiétudes latentes !

Après notre aubaine avec l’agent si facilement trouvé j’aurais dû être plus confiante en la bonté du ciel nous accompagnant. Et je vérifie le fait dans l’immédiat car devant nous voilà ma fille qui traverse le couloir exactement devant nous en dépit de l’immensité des lieux! Elle débarque en même temps que nous alors qu’elle devait etre là 6h avant. L’avion avec 4hres de retard nous l’amène “on time”. Pourtant c’est moi qui occasionnera le stress que je vivrai quelques heures plus tard.

En effet, au lieu d’utiliser son téléphone pour appeler Fabian, je lui demande d’aller à sa rencontre pour faire plus vite à récupérer la valise. Entre temps Fabian avait déjà laissé le “baggage claim” ,sa longue absence était occasionnée par l’obligation qui lui avait était faite de repasser la “sécurité” puisque par oubli son passeport était resté avec nous dans son carry-on.

Méroudji ne pouvait donc pas le trouver.Elle ne répondait pas à son téléphone encore fermé par oubli.

Mais ce que je vous raconte maintenant je l’ignorais à ce moment là.

Henri et moi étions à la porte 78 depuis seulement 5mns quand on appela pour l’embarquement. Trente personnes uniquement devaient prendre ce petit avion à hélices.

A nouveau me voilà à scruter le très très long couloir, essayant de les apercevoir sans succès tandis que l’hôtesse nous presse d’embarquer.

Henri décide de nous précéder ne voulant pas rater la 4×4 retenue à Redding depuis deux mois, indispensable pour le trajet restant et le séjour, puisque là-bas il n’y a pas de véhicule public pour le transport.

Je devrai donc rester sur les fauteuils de l’aéroport pour la nuit et prendre l’avion le lendemain si possible avec l’obligation de repayer les billets. Je suis mal en point mais je me raisonne malgré tout, sans grand succès il faut l’avouer.

Que se passa-t-il ? mes prévisions se sont-elles réalisées ?

Vous le saurez à la page suivante……

Oct-20-09

Veillez et Priez

Posted by Nancy

Un temps banal, ordinaire, avec un peu moins de chaleur juste un rien de moins. Rien ne laissait présager le déchaînement en soirée.

La pluie a commencé par de fines gouttelettes rares, comme si elle se demandait :

“Vais-je tomber? Ne vais-je pas tomber?

Ce va et vient hésitant dure pas mal de temps déjà, plus d’un mois depuis que la pluie joue avec nous à cache-cache alors que la chaleur sévit!

Sa cogitation s’était à peine exprimée qu’elle s’abattait sur nous avec fracas. Orages et éclairs l’accompagnant d’abondance. Des orages forts, soutenus, prolongés terrifiants

Et alors m’est revenue la Parole :

“Veillez et priez car vous ne connaissez ni le jour ni l’heure !”

Les quelques gouttes inattendues du début n’avaient pas suffit pour prévoir ce déferlement intempestif.

Cette pluie coléreuse a voulu réveiller notre passivité humaine, je suppose, car la catastrophe à laquelle on aurait pu s’attendre ne s’est pas produite. Le calme tout aussi soudainement est revenu nous donnant presque l’impression de n’avoir rien vécu de tel.

Comment être prêt et quand veiller ? Chacun devra trouver sa réponse; la mienne est celle-ci :

Vivre au quotidien dans l’amour c’est être prêt. Rester vigilant aux messages de notre Moi est veillez

est

Aug-24-09

bonjour les amis

Posted by Nancy

Vous n’êtes pas abandonnés, je suis toujours de coeur et d’esprit avec vous, mais ces jours-ci je suis prise et je n’ai pas beaucoup de temps pour écrire. Et, comme souvent je dors tard l’inspiration est endormie.

A bientôt sans faute pour de nouveaux partages.

Amicalement Nancy

Apr-23-09

Quelque part hors du temps

Posted by Nancy

Du bleu clair impeccable, du noir qui se veut présent mais qui se dilue dans un orangé affirmé, des formes que l’on pourrait définir comme des nuages mais qui ressemblent à des monticules terrestres; de fines lignes dorées strient ce paysage hors du temps qui s’offre à mon regard ébahi. Une pensée de gratitude s’élève en silence tandis que la joie m’envahit ! L’avion qui me transporte se déplace presque en silence et avec tant de stabilité que je me sens comme suspendue dans un espace indéfini; car, en principe je vole mais ce sont des paysages de montagnes et de sable qui défilent sous le hublot. Le bleu lumineux qui s’étale en dépit du noir qui s’installe, il sort d’où?

Tags: ,