Note d'Or

Poésies et Histoires pour votre plaisir!

Sep-3-12

Ernesto…Isaac !!

Posted by Nancy

Le 6 août la télévision annonçait Ernesto l’un des cyclones prévus pour la saison, commencée en juin et devant se terminer en novembre. En fait Ernesto s’est dissout au large sans trop se faire sentir de notre côté. Mon charme cependant a longuement tinté jusque tard dans la nuit. C’est la façon dont les fées communiquent avec moi. J’ai compris leur message: rassure-toi nous veillons sur toi.

Le 24 août notre attente a recommencé cette fois il s’agit d’Isaac; les fées se sont fait entendre bien sûr et à nouveau j’ai su que les dégâts seraient moindre si le cyclone décidait, cette fois, de sévir.

Le vent se lève discret, le ciel s’obscurcit mais la pluie se fait encore attendre. J’entends une prière s’élever ainsi: “Bon Dye mwen pap bay-ou l’òd non, men pa banm van tan pri mwen pa renmen van !”( Bon Dieu, je ne veux pas vous donner d’ordre mais je vous prie de ne pas m’envoyer de vent, je n’aime pas le vent)

Cette voix implorante habite une petite maison préfabriquée dont une certaine ONG(organisation non gouvernementale) a doté bon nombre de sinistrés du tremblement de terre de 2010. Le vent  serait fatal à ce logis si précaire! Le vent n’a pas eu l’air d’avoir entendu la supplique mais la prière a bien atteint son “destinataire”, des vêtements mouillés a été le seul inconvénient de cette personne, son toit a tenu bon en dépit des rafales furieuses.

Certains quartiers sont inondés ainsi que certaines localités où les dégâts sont importants. Mais mon charme m’a annoncé un passage quiet sinon paisible de cet Isaac. Je l’en remercie.

Le vent hurle, à croire qu’il veut tout anéantir. La pluie fouette également tout ce qu’elle touche, l’électricité vient d’être coupée(nous resterons en manque huit jours durant) ce sera notre part d’épreuve, acceptée sagement en pensant à tous ceux qui ont eu plus de mal.

Les grâces obtenues obligent au service et au partage : mon cœur me l’a dit et j’en suis convaincue.

La pluie a persisté trois jours après le passage du cyclone et pendant ce même laps de temps le soleil ne s’est pas montré…

Le charme a été présent de jour comme de nuit apaisant et rassurant, diffusant ses sons mélodieux dans la maison et ses habitants. Voici son message :

Acceptation de ce que l’on ne peut changer, adaptation à toute situation, se concentrer sur l’essentiel et se trouver privilégié ! Gratitude, Gratitude!

Aug-12-12

Un tout petit bout de ciel

Posted by Nancy

Forcée de me lever alors que se traînait la nuit,j’entreprends la manœuvre pour réintégrer mon lit emmailloté par la moustiquaire, quand mon regard capte une étoile. Je suis sûre que c’est Vénus, l’étoile du matin ! Je souris, comblée par ce bonheur : mon astre préféré juste là dans ce bout de ciel rien que pour moi.

Recouchée, je cherche encore des yeux cette brillance de mon cœur et, voilà un autre bonheur : La lune !

D’elle il ne reste qu’un croissant assez brillant lui aussi, mes deux astres préférés sont là me faisant un clin d’œil sympathique, un pur bonheur !

Je regarde l’heure, 5h 47  il me reste encore plusieurs minutes avant que l’aube ne blanchisse le ciel et pâlisse mes compagnes inattendues mais tant aimées !

Je souhaite a mes lecteurs éventuels de ces clins d’œil de bonheur pour illuminer chaque moments de leur “Sun Day”

Sep-8-11

Un Moment particulier

Posted by Nancy

Je veux vous parler de ce moment particulier qui se situe très tôt le matin, quand les montres affichent l’heure du réveil mais que la nature est encore en sommeil. Il fait un reste de nuit au-dehors  avec une pointe de jour. c’est le silence… Mais dans la maison quelques pas feutrés  circulent indiquant que ceux qui doivent aller à l’école ou au travail se préparent.

C’est cet espace de temps particulier que j’aime. Je suis revenue à la vie concrète tout en restant encore un peu dans l’ailleurs. Le silence relatif qui m’entoure est cosy, plein de cet arôme de café que j’affectionne. C’est un moment à soi où on peut prier, s’intérioriser, prendre le temps de se reconnecter, avoir l’espace à soi sans tohu-bohu  où certains respectent encore la paix des autres.

C’est un moment de gratitude, de méditation, de silence intérieur facilité par le silence extérieur, c’est une grâce au réveil si on prend le temps de sortir du lit en douceur, sans sonnerie,  toujours agressif.

Les bruits extérieurs perturbent l’instant, c’est donc le temps de mettre fin à mes réflexions et à ce que j’écris. Mais heureusement j’ai déjà joui de l’espace avec quiétude. C’est ma recharge pour le reste de la journée.

Je souhaite à mes amis du net de connaître ce moment privilégié.

Aug-5-11

Une Première en séjour

Posted by Nancy

J’habite à Manhattan pour un mois. Mon logis est particulier, en ce sens que pour moi c’est une première. Je le décrirai comme suit:

Un long couloir terminé par une chambre unique garnie de larges fenêtres, avec les buildings d’en face comme vue.

Sur la largeur du couloir, trois creux où sont aménagés, dans le premier à l’entrée, une chambre d’appoint meublée d’un convertible à une place et d’un immense miroir encadré de bois noir. Nous l’appelons chambre car de grands rideaux rouges peuvent l’isoler des gens.

Dans le creux à côté, la toilette complète et très moderne.

Le creux faisant pendant à la chambre est partagé en deux: cuisine avec un large comptoir et living orné d’une grande télévison murale et d’un fauteuil pour deux, avec au-milieu ce qui serait un tabouret rembourré servant comme table parce que situé en face du fauteuil, mais faisant plutot siège pour des visiteurs.

Pour manger on reste debout autour du comptoir.

L’ensemble général est net, moderne, froid et blanc. Nous vivons dans la climatisation et la lumière électrique sans trop penser à une panne car alors, nous serions plongés dans le noir complet, la chambre étant la seule à être pourvue de fenêtres mais aussi avec une porte qui l’isole du reste.

Là-dedans, nous ne savons pas s’il fait nuit ou jour, s’il pleut ou s’il fait beau temps, s’il fait chaud ou frais, bref le monde extérieur nous l’ignorons. Cela s’appelle un appartement chic, dans le quartier de Wallstreet au 7ième étage d’un building de vingt-trois.

Le côté, plaisant des choses car il y en a toujours, ce sont les ascenseurs nombreux et super rapides en plus d’être spacieux et comfortables. L’attente est donc inexistante et l’arrivée presque immédiate.

De plus, tout fonctionne à merveille et les robinets sont réglés à la bonne température. Nul besoin de faire couler l’eau et de doser. On ouvre et une seconde plus tard l’eau est tiède à point.

L’autre bonne chose, il y a des miroirs partout et j’aime beaucoup les miroirs.

Au deuxième étage il y a une buanderie où logent au moins cinquante machines à laver et un nombre raisonnable de séchoirs. Tout est propre et les machines marchent parfaitement bien.

Il y a aussi une salle de gymnastique dans un des étages, mais je ne l’ai pas encore visitée.

Avec tous ces bons côtés, nous compenseront les aspects moins agréables par de fréquentes sorties dans les parcs avoisinants et nos repas nous les prendrons sur nos genoux.

De toutes façons un mois passe vite et nous aurons laissé une chaude ambiance familiale à la propriétaire qui s’en trouvera changée, ou du moins je le souhaite.

 

May-2-11

Le Mois de Mai

Posted by Nancy

Le mois de Mai porte differents messages, je ne sais quelles raisons ont poussé le monde à choisir ce moi pour fêter les Mères, pour le consacrer à Marie la Reine du ciel, pour honorer les travailleurs et pour cueillir le muguet porte-bonheur. Et maintenant le calendrier Maya si à la mode ces-jours-ci, qui lui aussi commence une deuxième nuit ce 2 mai.

Ce matin, dans le silence de ce jour, mes pensées vont à ce mois de mai et à ce qu’il représente pour chacun et je trouve qu’à la base de tout il y a ce besoin d’honorer, de remercier et de donner de l’amour. C’est donc à un rendez-vous d’amour que nous sommes tous conviés tout au long de ce mois. Puissions-nous répondre: Présent !

C’est mon souhait à chacun de vous amis lecteurs, que l’Amour soit votre bouclier !

Apr-6-11

Quand mon coeur sourit

Posted by Nancy

Dans ce frileux matin d’avril tout brumeux, mon coeur a souri. Il a été heureux d’entendre à nouveau le passage du train de Brighton Beach et il a pensé :” J’ai encore de bonnes oreilles mais surtout j’ai la joie d’une nouvelle journée d’opportunités puisque je suis revenue à la vie.

Mon coeur s’est réjoui de regarder encore les vols des mouettes en quête de nourriture. Il a profité de l’odeur savoureuse du café matinal; puis, il a senti en lui monter la gratitude d’avoir autour de lui quelques membres de sa famille.

Ce matin donc, mon coeur n’a pas cessé de sourire et il a envoyé beaucoup d’amour à ceux du monde qui souffrent, il s’est senti solidaire des autres, se considérant privilégié de pouvoir battre au rythme de la fraternité.

Une magnifique journée se termine et une magnifique nuit s’installe mon coeur n’a que des raisons de sourire !

Dec-27-10

Elaboration…..Destruction

Posted by Nancy

Au moment où les enfants déchiraient l’emballage de leurs cadeaux avec frénésie, je n’ai pas pu m’empêcher de comparer cette rapide “destruction” au tremblement de terre inoubliable de janvier 2010.

Il nous avait fallu aux parents et moi une bonne partie de la nuit pour tout emballer ! Et cela avait été fait avec tant de soin et d’élégance ! En un clin d’oeil les papiers et les boîtes avaient été déchirés avec rage et empressement.

“L’oeuvre” si patiemment édifiée, tout comme les immeubles construits pendant plusieurs années parfois, s’était volatilisée sans égard pour l’effort, le temps qui y avait été consacré et l’argent dépensé.

Néanmoins, comme le cadeau apparaît sous le papier, avec la joie de la découverte, chaque catastrophe naturelle, apporte de même du nouveau. La reconstruction verra des édifices différents, les mentalités auront changé amenant plus de fraternité dans la détresse et en définitive, tout comme une naissance nécessite une forme de douleur, les changements impératifs décidés par la Nature, se font radicalement, violemment et rapidement; les emballages de l’ancien sont anéantis pour mettre le cadeau à nu.

Il y a donc toujours du positif dans les évènements si douloureux ils puissent ètre. Puisse notre “cadeau” à nous Haïtiens combler toutes nos années de misère, de haine et d’incompréhension. C’est ce que je nous souhaite.