Note d'Or

Poésies et Histoires pour votre plaisir!

Sep-20-12

Quelques pensées lues pour vous

Posted by Nancy

Celui qui est maitre de lui-même est plus grand que le maitre du monde(Bouddha)

Si vous ne trouvez pas une prière qui vous convienne inventez-la ! (Saint-Augustin)

Chacun a ses propres instants de bonheur: il s’agit  simplement d’en multiplier la conscience et les occasions.(Albert Memmi)

Comme dans un miroir: vous n’êtes pas le reflet mais le reflet est vous.(inconnu)

Ton prochain est ton autre toi-même, habitant derrière un nom. Avec la compréhension toutes les murailles s’écrouleront.(Khalil Gibran)

Ne t’occupe pas des fautes ni des errements des autres, ni de ce qu’ils ont compris ou omis de faire. Garde ton propre cœur, observe ce que tu as toi-même compris ou omis. (Bouddha)

Des pensées lumineuses qui je l’espère vous feront du bien chers amis, comme ils l’ont fait à moi. Et je partage avec vous celle sur laquelle je travaille. Chut! c’est entre vous et moi : c’est la dernière :ne t’occupe pas….

Aug-5-11

Une Première en séjour

Posted by Nancy

J’habite à Manhattan pour un mois. Mon logis est particulier, en ce sens que pour moi c’est une première. Je le décrirai comme suit:

Un long couloir terminé par une chambre unique garnie de larges fenêtres, avec les buildings d’en face comme vue.

Sur la largeur du couloir, trois creux où sont aménagés, dans le premier à l’entrée, une chambre d’appoint meublée d’un convertible à une place et d’un immense miroir encadré de bois noir. Nous l’appelons chambre car de grands rideaux rouges peuvent l’isoler des gens.

Dans le creux à côté, la toilette complète et très moderne.

Le creux faisant pendant à la chambre est partagé en deux: cuisine avec un large comptoir et living orné d’une grande télévison murale et d’un fauteuil pour deux, avec au-milieu ce qui serait un tabouret rembourré servant comme table parce que situé en face du fauteuil, mais faisant plutot siège pour des visiteurs.

Pour manger on reste debout autour du comptoir.

L’ensemble général est net, moderne, froid et blanc. Nous vivons dans la climatisation et la lumière électrique sans trop penser à une panne car alors, nous serions plongés dans le noir complet, la chambre étant la seule à être pourvue de fenêtres mais aussi avec une porte qui l’isole du reste.

Là-dedans, nous ne savons pas s’il fait nuit ou jour, s’il pleut ou s’il fait beau temps, s’il fait chaud ou frais, bref le monde extérieur nous l’ignorons. Cela s’appelle un appartement chic, dans le quartier de Wallstreet au 7ième étage d’un building de vingt-trois.

Le côté, plaisant des choses car il y en a toujours, ce sont les ascenseurs nombreux et super rapides en plus d’être spacieux et comfortables. L’attente est donc inexistante et l’arrivée presque immédiate.

De plus, tout fonctionne à merveille et les robinets sont réglés à la bonne température. Nul besoin de faire couler l’eau et de doser. On ouvre et une seconde plus tard l’eau est tiède à point.

L’autre bonne chose, il y a des miroirs partout et j’aime beaucoup les miroirs.

Au deuxième étage il y a une buanderie où logent au moins cinquante machines à laver et un nombre raisonnable de séchoirs. Tout est propre et les machines marchent parfaitement bien.

Il y a aussi une salle de gymnastique dans un des étages, mais je ne l’ai pas encore visitée.

Avec tous ces bons côtés, nous compenseront les aspects moins agréables par de fréquentes sorties dans les parcs avoisinants et nos repas nous les prendrons sur nos genoux.

De toutes façons un mois passe vite et nous aurons laissé une chaude ambiance familiale à la propriétaire qui s’en trouvera changée, ou du moins je le souhaite.