Note d'Or

Poésies et Histoires pour votre plaisir!

Apr-11-12

Gentils Clins D’Oeil

Posted by Nancy

Pour vous souhaiter une merveilleuse journée ou une superbe soirée dépendant de votre fuseau horaire, je partage avec vous ces clins d’œil qui mettent tant de joie dans mon cœur.

A travers la fenêtre fragmentée par la présence des “blinds”, j’aperçois une cascade lumineuse, c’est le feuillage d’un arbre qui brille sous les derniers rayons du couchant. Un simple aperçu, mais tant de beauté !

On ne vantera jamais assez la beauté des choses simples telles que la Nature nous les offre.

Cette cascade de feuilles brillantes a capté mon regard dans une vision furtive, mais j’ai pu en savourer le don.

L’arbre ne sait peut-être pas qu’il était si beau ! Peut-être bien que oui, car mon admiration a dû le toucher, nous nous comprenons si bien !

Je voudrais comme lui rayonner en silence et être dans l’amour inconditionnel comme il l’est.

Partout ou se porte mon regard a travers ces “blinds” puisque toutes les fenêtres de la maison en ont, je reçois des clins d’œil chaleureux. Ils sont des pâquerettes “sauvages” qui s’obstinent à être présentes, s’épanouissant au soleil pour partager leur beauté.

Des clins d’œil encore des arbres avec leur floraison ou des oiseaux cherchant des graines sur ces arbres ou dans le gazon.

C’est encore venant des anolis qui se poursuivent dans les moindres recoins.

Les roses aussi me font des clins d’œil affectueux et elles embaument !

Je peux aussi apercevoir la pluie dégoulinant sur les vitres ou occasionnant des rigoles dans la rue.

Certaines nuit je profite du clin d’œil brillant de la lune car je laisse les “blinds”écartés justement pour recevoir ces présences là où je suis, pour de pas être coupée du dehors.

Souvent ils insistent pour me voir, alors je vais leur sourire et les remercier de me combler de tant de joie !

A chaque sortie, je ne puis qu’admirer leur perfection et leur volonté d’être sans rien demander.

Moi aussi chers amis du net je vous fais ces clins’ d’œil pour vous apporter mes meilleures pensées, car même quand je suis absente par mes compositions ou autre, je ne vous oublie pas. Il y a que des fois, j’ai besoin d’aide pour transmettre certaines trouvailles, d’autres fois je suis en perte d’inspiration quand Mercure ne me gratifie plus de sa présence.

Je vous aime

Nancy

Feb-5-12

Je suis la cloche…

Posted by Nancy

Je suis la cloche de l’ABC Joyeux. Mon histoire est désormais celle de cette école que je sers depuis bientôt quarante ans. En ce temps des débuts, j’arborais un manche moulé et un corps en métal brillant. Mon grelot bougeait au moindre mouvement faisant résonner un joyeux carillon.

Ce dernier se faisait entendre tout au long de la journée, appelant les élèves à la rentrée, les recréations et la sortie. Vint le moment où la poigne énergique de ma directrice décrocha le manche. On parla de me remplacer mais je ne voulus rien entendre, déjà attachée au lieux et à ces enfants qui se renouvelaient différents tout en étant sensiblement les mêmes.

Ma volonté de garder mon poste et mon ambiance fut si forte qu’il fut impossible de me trouver une remplaçante; force fut de réparer mon manche. Cette réparation se révéla précaire car presque chaque deux jours, il fallait changer la rondelle de carton servant à maintenir la vis foirée. On s’habitua à l’inconvénient et je restai en service.

Quand ce manche céda définitivement ma peur fut très grande ! C’était sans compter sur l’attachement de ma directrice influencée par mon grand amour de l’école.

Elle se démena avec opiniâtreté pour me trouver un manche. C’est ainsi que je fus doté d’un tube en fer soudé à mon corps.

Mon grelot se perdit je ne sais plus comment, on me trouva un quelconque bout de métal.Même là encore il y eut de la difficulté car pendant plusieurs mois je chantai sur tous les tons chaque fois que mon grelot se détachait et se perdait.

Invariablement je marquais les moments de la journée invitant les élèves à leurs devoirs, sous la poignée ferme qui me tenait.

Un matin néanmoins on me préféra un siflet pour le service car mon manche si bien soudé se disloqua. Je n’eus aucune crainte d’être abandonnée, les années m’avaient si bien installée dans l’école que je savais devoir attendre ma réparation plutot que mon abandon.

Et, en effet, je fus réparée.  C’est à cette période que je reçus une sorte de boulon comme grelot. Le nikel de mon corps se dégradait, offrant des taches disgracieuses sur ma surface. J’avais vieilli comme ma maîtresse, accusant les changements indélébiles des ans. Mais, comme elle je continuais mon service, profitant de toutes les possibilites de lifting pour me donner bel air, mais surtout pour persévérer a faire retentir mon carillon même si pour cela il fallait un peu plus de force pour faire bouger ce “boulon” à la chaine raidie.

Peut-être qu’un jour je serai gardée dans l’armoire aux souvenirs; en attendant je sonne, je sonne, je sonne  en alternance avec le siflet. Ma directrice et moi accusons l’âge avec courage, animées par l’amour de l”ABC Joyeux et de l’œuvre d’éducation qui s’y déroule en dépit des contretemps et des épreuves.

L’amour rend tout possible, ma présence sur le bureau de la direction le prouve bien.

Feb-5-12

Le vent d’Ouest aux Gonaïves

Posted by Nancy

Au-milieu de la journée, alors que le soleil chauffe et qu’il augmente la réverbération des cristaux de sel dans le sol, obligeant les yeux à se mettre en fente, le vent d’Ouest se lève.

Il n’est pas une brise légère, il n’est pas violent non plus. Néanmoins il a suffisament de force pour éparpiller la poussière soulevée par les véhicules, dans les moindres recoins de vos armoires. Le sol brillant et le vent d’ouest sont les deux facteurs qui s’imposent à une heure de l’après-midi dans les rues de la ville. Pourtant ce vent est une bénédiction. Il apaise la rude chaleur de l’heure et quand à la maison on peut avoit une fenêtre  ouverte en direction de la mer, on est assuré de jouir de la présence de ce vent pendant plusieurs heures. A son passage, les nuées de moustique se dispersent au loin permettant une sieste sans moustiquaire, une aubaine sans pareille !

Au contraire du Nordé qui est périodique avec des tourbillons parfois meurtriers. le vent d’ouest se lève quand il nous le faut, au bon moment, comme toutes les grâces. Car le Ciel qui nous permet toutes les conditions de vie pour évoluer, est toujours attentif à tout ce qui nous convient à tous moments.

Quand le vent d’ouest des Gonaïves s’en retourne à la mer en fin d’après-midi, il faut tout réessuyer, mais nous lui octroyons volontiers notre pardon, sa présence fait tant de bien !

Qui, des anciens de l’ABC Joyeux ne se souviendra pas de cette caresse agréable et désirée de ce vent dans les classes ouvertes sur la cour et dans le couloir !

Apr-6-11

Quand mon coeur sourit

Posted by Nancy

Dans ce frileux matin d’avril tout brumeux, mon coeur a souri. Il a été heureux d’entendre à nouveau le passage du train de Brighton Beach et il a pensé :” J’ai encore de bonnes oreilles mais surtout j’ai la joie d’une nouvelle journée d’opportunités puisque je suis revenue à la vie.

Mon coeur s’est réjoui de regarder encore les vols des mouettes en quête de nourriture. Il a profité de l’odeur savoureuse du café matinal; puis, il a senti en lui monter la gratitude d’avoir autour de lui quelques membres de sa famille.

Ce matin donc, mon coeur n’a pas cessé de sourire et il a envoyé beaucoup d’amour à ceux du monde qui souffrent, il s’est senti solidaire des autres, se considérant privilégié de pouvoir battre au rythme de la fraternité.

Une magnifique journée se termine et une magnifique nuit s’installe mon coeur n’a que des raisons de sourire !

Depuis bientôt 2 ans que j’observe la lune dans le ciel d’Haïti et de Miami, j’en suis arrivée à la conclusion que la lune fait 2 révolutions au cours d’une nuit. Ce qui explique à mon avis la déclaration des savants sur la vitesse accélérée de la Voie lactée.

Peut-être chers lecteurs serez-vous d’accord avec moi sur la rapidité des jours !?

Depuis le seïsme du Chili, il paraît que les 24 heures du jours ont diminué de quelques centièmes d’heures; cependant je me souviens avoir lu depuis des années que nos journées n’etaient plus de 24 heures. Alors si officiellement la journée s’est raccourcie à mon avis les savants n’ont pas dit toute la vérité sur le raccourcissement exact.

Bref, si vous avez observé la lune comme moi, faites moi savoir si mes conclusions sont justes ou farfelues.