Note d'Or

Poésies et Histoires pour votre plaisir!

Jan-16-10

Les deux faces du moment present

Posted by Nancy

Chez nous nous vivons au jour le jour, pas seulement parce que nous sommes pauvres et que les jours sont incertains mais surtout à cause de notre manfoubinisme que l’on peut traduire par indifférence profonde pour l’avenir. En d’autres termes le je m’en fout des français.

Aussi nous vivons sans projection d’avenir ni pour soi ni pour les autres. Cette disposition d’esprit concerne également le gouvernement. Nous avons donc dévaster les forêts à outrance sans penser à reboiser. Nous avons exploité les carrières de sable jusqu’à fragiliser intensément les montagnes; nous avons bâti les maisons dans les moindres espaces sans souci de la solidité du terrain ni même de la compétence de l’ingénieur, qui le plus souvent est un contremaître maçon.

Mille fois les spécialistes ont appelé à la prudence prévoyant l’ampleur du cataclysme que nous vivons, mais personne n’a écouté. Bon Dye Bon an nou viv !! ( Dieu est bon, vivons!!)

Et nous avons vécu comme nous avons pu dans l’insouciance, le carnaval prioritaire, le rara et autres…..

Et bien sûr comme tout enfant gâté, nous sommes en colère et accusons les retards des aides que l’on nous doit !!!!

Carpe diem d’un autre côté est, ce que les sages préconisent. Comment donc concilier les deux.

Voilà comment j’ai vêcu les jours depuis le 12 janvier fatidique où j’ai perdu mon pays.

J’ai compris concrètement que 15 minutes avaient suffit pour faire disparaître toutes les créations humaines si péniblement réalisées.

Les personnes autour de moi, qui m’avaient saluée la veille avec un à demain joyeux, je ne les ai plus revues.

Chaque minute que j’ai partagée avait été importante parce que j’y avais mis mon attention et mon cœur et je m’étais montrée disponible à accepter la volonté du ciel sur les circonstances que je ne peux ni changer ni influencer, par notre si Bondye vle (si Dieu le veut). Dieu est très présent chez nous et nous le vivons sincèrement chacun à notre façon.

Nous devrions donc. prévoir les meilleures conditions à notre portée pour nous offrir des jours plus féconds et plus fructueux, puisque nous devons sur terre vivre notre condition humaine. et, faire confiance au Cosmique, en prenant le temps de vivre profondément et avec détachement les minutes offertes.

C’est à mon avis une bonne façon de comprendre le moment présent car je viens justement d’en faire l’expérience lumineuse qui m’a confirmé que le manfoubinisme est de l’irresponsabilité infantile.

Nous devrions donc nous attacher aux choses et aux gens pour nous ancrer sur terre et intégrer nos expériences et en même temps nous détacher de tout puisque nous ne sommes pas des humains mais Dieu dans une multiple expérience humaine appelé à retourner à l’unité le Un, la seule et unique réalité.

Jan-11-10

Un Noël et un Nouvel An……

Posted by Nancy

Après une nuit sans trop de stress en dépit d’un début glacial, nous accueillons le 25 dans la joie, dans la blancheur, la sérénité et le bonheur.

Nous décidons d’aller en montagne visiter un endroit que les gens de la zone considèrent comme sacré. C’est le Panthers Meadows. Une escalade de trois heures nous amène à plus de 7500 pieds d’altitude sans jamais atteindre notre objectif.

Cependant l’expérience m’a prouvé que j’effectuais une escalade particulière, j’ai remporté plusieurs victoires sur ma fatigue, le sentiment de solitude, et le découragement.

Un concert inopiné d’oiseaux que j’accueillis comme un message de bienvenue, me fortifia les mollets me donnant l’intrépidité et l’élan nécessaires pour continuer. Il fallut néanmoins constaté que Panthers Meadows n’était pas sur notre chemin.

La descente fut plus aisée, mais le fait d’avoir réussi le parcours me consola largement de n’avoir pas visité l’endroit désiré. Je me dis que l’expérience était justement cette victoire sur moi. Ce n’était pas le moment de visiter mais d’apprendre autre chose.

Au retour nous eûmes l’explication. En hiver la plupart des sites sont fermés à cause de la neige, nous avions largement dépassé notre objectif car l’enseigne était enfouie sous la neige.

Beverly nous invite en soirée avec quelques amis à elles. J’apporte une salade vite faite. Un dîner de Noël superbe, dans une atmosphère inédite, avec feu de cheminée, conversations plutôt spirituelles et beaucoup de rires. Je suis comblée !

Shasta m’a offert ce à quoi j’aspirais : une atmosphère de Paix centrée sur l’Esprit de Noël, le partage et la fraternité.

je crois que mes compagnons ont également apprécié cette formidable soirée.

Qu’en sera-t-il du Nouvel An?

A suivre