Note d'Or

Poésies et Histoires pour votre plaisir!

May-20-12

Mon Amie

Posted by Nancy

Nous nous sommes vues et nous nous sommes senties assez différentes pour ne point nous entendre. Bien que partageant la même association nos vues divergeaient de beaucoup. Pourtant, un jour nous nous sommes découvertes avec ce qui nous avait rapprochées…

Les discussions étaient longues parfois avec un point d’entente mais souvent nous nous laissions sans rien résoudre. Nous avons appris à nous connaitre et à nous enrichir de nos différences, nous pouvons nous voir telles que nous sommes sans vouloir nous changer l’une l’autre, le chemin a été long et parfois pénible, cependant il valait la peine que nous le fissions ensembles.

Aujourd’hui je ne compte pas les années de notre amitié mais le temps qui nous est imparti pour continuer à cheminer et nous faire du bien, puisque tu es malade et sans espoir d’une guérison.

Ton calme apparent devant ton imminente issue me transmet un réel calme. Je m’explique, je dis apparent parce que je sais que tu te soucies de tes enfants et d’un en particulier. Tu as parfois de la peine à savoir que bientôt tu ne verras plus les tiens sur ce plan et ils ne comprennent pas que tu sois prête à partir, mais l’es-tu ? Peut-être oui certains jours et non à d’autres, bien sûr c’est mon cœur qui me le dit car tu ne l’exprimes pas avec toutes tes interrogations et ta souffrance et ton acceptation dans un cas si difficile pour nous humains.

Mais à t’entendre me parler aussi simplement de ta maladie et de ses conséquences je sens que tu m’apprends à mourir ce qui est une grande grâce puisque nous sommes tous appelés à cette fin inéluctable. Je suis donc calme et je me dis «  encore un cadeau de mon amie ».

Car tout ce que j’ai reçu de toi m’est précieux car renfermant ton intention de me faire plaisir. Pour moi c’est le sens du vrai cadeau.

Je me surprends à utiliser la vaisselle, ou la cafetière ou la brosse de douche ou les vêtements offerts avec cette pensée affectueuse qui les accompagnât et de me dire, » des souvenirs de mon amie » sans aucunement être triste.

Je ne suis plus triste car je préfère que tu partes sans souffrir que traîner atrocement ; voilà pourquoi à chaque fois que je te suis agréable en te cuisinant ce que tu aimes et en t’écoutant t’exprimer sur ta maladie sans barrage de mes propres opinions, je suis contente

Ce texte que j’écris sur « word » suit les techniques que tu m’as apprises, j’aurai donc toujours une occasion de ramener ton souvenir, mais je sais que je le ferai sans regret en sachant que tu es bien, en paix et sur le sentier qui est tien.

La prochaine fois nous commencerons notre relation plus tôt ayant déjà fait les premiers pas dans cette incarnation.

C’est une grande joie d’avoir cette conviction de la continuité de la vie éternelle et de nos retrouvailles c’est une consolation et un courage pour accepter que ceux que nous aimons peuvent choisir de partir avant nous

En attendant carpe diem est la vraie voie.

 

 

Dec-27-10

Elaboration…..Destruction

Posted by Nancy

Au moment où les enfants déchiraient l’emballage de leurs cadeaux avec frénésie, je n’ai pas pu m’empêcher de comparer cette rapide “destruction” au tremblement de terre inoubliable de janvier 2010.

Il nous avait fallu aux parents et moi une bonne partie de la nuit pour tout emballer ! Et cela avait été fait avec tant de soin et d’élégance ! En un clin d’oeil les papiers et les boîtes avaient été déchirés avec rage et empressement.

“L’oeuvre” si patiemment édifiée, tout comme les immeubles construits pendant plusieurs années parfois, s’était volatilisée sans égard pour l’effort, le temps qui y avait été consacré et l’argent dépensé.

Néanmoins, comme le cadeau apparaît sous le papier, avec la joie de la découverte, chaque catastrophe naturelle, apporte de même du nouveau. La reconstruction verra des édifices différents, les mentalités auront changé amenant plus de fraternité dans la détresse et en définitive, tout comme une naissance nécessite une forme de douleur, les changements impératifs décidés par la Nature, se font radicalement, violemment et rapidement; les emballages de l’ancien sont anéantis pour mettre le cadeau à nu.

Il y a donc toujours du positif dans les évènements si douloureux ils puissent ètre. Puisse notre “cadeau” à nous Haïtiens combler toutes nos années de misère, de haine et d’incompréhension. C’est ce que je nous souhaite.

Jun-18-10

Pour un nouvel An

Posted by Nancy

J’ai ouvert les yeux

Juste à temps

Pour, à travers un pan

De fenêtre, voir aux cieux

Un éclair

De lumière.

Le soleil s’est accroché

A un bout d’aile

D’un objet au ciel,

Et l’éclat s’est reflété

Dans mon regard,

M’offrant une part

En ce nouvel An,

De cette joie tranquille

Qui rend l’âme juvénile.

Beau cadeau de l’instant

Pour mes soixante cinq ans !

Dec-21-09

Papa Noël

Posted by Nancy

Chez nous en Haïti, le célèbre vieillard se nomme Papa Noël. Dans mon enfance tout le monde croyait en son existence dans tous les milieux, même les plus défavorisés.

Depuis quelques années la grande question est : Le Père Noël existe-t-il? Ou encore:  Faut-il dire aux enfants que les cadeaux viennent des parents?

Je me rappelle de mes Noëls fraternels, faits de partage et de joie pure ! Quel émerveillement ! Ces moments sont inoubliables. Même maintenant je revis ces instants de bonheur sitôt que la date du 25 décembre approche. Je ressens un frémissement identique à ces temps-là.

Je plains ceux qui se sont privés de cette féerie, je plains aussi ceux qui ont permis qu’on la leur enlève.

Je me souviens du grand chagrin de mon fils de six ans quand son oncle lui cria :

Ki afe papa nowel saa ? (c’est quoi cette affaire de Papa Noël? )

Il me dit :

Je crois que si Papa Noël n’existe pas, rien ne vaut plus rien pour moi.

Et moi de lui répondre :

Si tu y crois, c’est vrai pour toi.

Chacun a ses croyances et ses valeurs, pour toi Papa Noël existe et c’est très bien ainsi.

Je n’avais pas compris la réaction de cet oncle face à un petit enfant mais les jours ont révélé une âme tourmentée, désabusée, plus à plaindre qu’à condamner.  Il n’a pas su être heureux des joies qui s’offraient à lui. Il est passé à coté de sa vie.

Mon fils lui, alimente en lui l’émerveillement de l’arbre décoré,( chez nous c’était plutôt du buis) de la découverte des cadeaux, de l’ambiance particulière et des chants spéciaux appelant encore cette précieuse présence qui nous a tant donné !

Ses enfants perpétuent la grande joie de Noël léguée par ma mère, qui l’avait elle-même reçue de sa mère et que je me suis efforcée de garder vivace pour les miens.

Il y a autant de joie pour les parents que pour les enfants. Que de stratégie pour garder le merveilleux! Que de bonheur en enveloppant les cadeaux! On jouissait par avance des cris de joie qui accompagnaient les cadeaux frénétiquement déballés!

Si les voeux étaient satisfaits c’était encore plus extraordinaire, néanmoins l’arrivée mystérieuse des cadeaux leur ajoutait un rien d’indéfinissable qui les conservait comme de précieux souvenirs !

Mais avant la distribution, la famille se réunissait autour du dîner familial, celui-ci précédé de la petite fête offerte à nos camarades de jeux du quartier.

Nous prenions un moment pour prier avant d’aller au lit. Plus tard, la messe de minuit avec ses chants grégoriens et son Minuit Chrétien rappelait aux aînés que l’Amour s’était incarné sur terre et qu’Il y est toujours malgré les apparences.

Noël est une fête du coeur, et seuls ceux qui savent l’écouter peuvent en comprendre tout le charme.

Je souhaite à chacun, le plus beau, le plus merveilleux des présents : La Joie de Noël. Que chacun puisse entretenir leur plus belles croyances sans se soucier de la mode, des opinions ou de se montrer pragmatique.

Papa Noël viendra à eux

A Noël, un rien bien emballé et cela suffit, les grandes dépenses ne procurent pas forcément de grandes joies, il faut savoir communiquer, il faut savoir ressentir et recevoir.

Dec-10-09

Noel

Posted by Nancy

Encore un Noël, avec son cortège de cadeaux, de fêtes et de plaisirs. Certains prieront et s’amuseront, d’autres s’amuseront seulement n’y voyant qu’une raison de plus d’oublier leurs tracas. Quelques rares partageront leur repas aux démunis, puis il y aura les indifférents, les blasés.

Cependant l’esprit de Noël qui s’en souviendra vraiment? Qui verra toute la force cosmique qui se met à l’oeuvre pour le bien-être de l’humanité?

Nous vivons des moments très spéciaux de notre histoire humaine; par le biais de ce blog, je voudrais inviter mes lecteurs et lectrices à s’harmoniser avec l’Amour universel qui nous habite et à prendre conscience de notre unité terrestre, vu que notre Maître bien-aimé Jésus, s’est manifesté précisément à cette époque de l’année pour sa mission terrestre. Mission toujours d’actualité.

Puisse la Force de Noël être avec chacun de vous dans l’Amour et la Paix.

Avec l’affection de

Nancy