Si Dieu Veut / Mwen pa pi mal

Voici deux expressions de notre créole haïtien qui véhiculent toute une façon de vivre et de penser bien de chez nous.

“Si bon dye vle” est l’exacte phrase créole employée par ceux de la campagne et  par de rares personnes de la ville qui eux, influencée bien malgré eux par notre français officiel disent : si Dieu veut et au fait, c’est la seule fois qu’ils disent Dieu au lieu de Dye. Cependant la différence ne sera qu’apparente car ayant la même signification et le même but : conjurer tout sort contraire.

C’est la formule magique qui évitera une mort ou l’échec de tout projet. Personne ne peut se permettre d’omettre ce “Si Dieu veut”, et dans les rares cas ou un étourdit ne le dirait pas, le vis à vis s’empressera illico de lui rappeler que “demen pa pou ou” il corrigera sans discuter.

Ainsi on dira : je viendrai te chercher demain si Dieu veut, on achetera ta robe si Dieu veut, on ira au restaurant si Dieu veut , on partira demain si Dieu veut car demain ne nous appartient pas.

En reconnaissant la volonté et le pouvoir de Dieu on se garantit une vie exampte de malheurs mais, plus sûr de rester vivant. Car il faut reculer le plus loin possible l’échéance de cette mort indésirable, et rien de tel que le “si Dieu veut” pour obtenir toutes les grâces !!

A quel moment de notre histoire le “si Dieu veut ou “si Bondye vle”est devenu si impératif?

Je ne me souviens pas de l’avoir souvent entendu dans mon enfance et même dans mon adolescence. Les quelques fois où une personne l’utilisait en parlant à ma mère, celle-ci répliquait : si bon Dieu pa vle ou pap ka fè anyen pou sa, et se pas sa ou di-a kap chanje anyen” Mais c’est comme si elle blasphémait ou profanait…..

Est-ce une conscience nouvelle de notre fragilité humaine avec tant de catastrophes naturelles répétées dans le pays? Est-ce notre instabilité politique ?

Est-ce notre tendance à la superstition ? Est-ce tout cela à la fois qui a imposé cette utilisation méthodique de cette expression : Si Dieu veut “?

Dans le même but, mais pour une toute autre raison, on répond à toute demande concernant notre santé : mwen pa pi mal (je ne suis pas pire)

On se verra donc toutjours misérable, mais ce ne sera pas pire. On ne peut être plus mal, ainsi l’autre n’enviera pas votre sort, car il ne faut jamais être bien, voire très bien ! On ira donc pa pi mal.

Ces réponses, bien que machinales obéissent à un besoin inconscient de conjurer un mauvais sort. Et la tradition, se transmet……

A quand notre véritable libération !?

 

216 thoughts on “Si Dieu Veut / Mwen pa pi mal”

  1. I’ve read a few just right stuff here. Certainly worth bookmarking for revisiting. I wonder how so much effort you place to create such a magnificent informative web site.

  2. in the vicinity of anything else diversion aldo.ikgelukkig.amsterdam/online-consultatie/ayurveda-in-je-leven.html that an ad libitum regimen hushed in protein and derogatory in carbohydrate has been lay to clothed on the agenda c crotchet the only impartial in these times the unchanging beyond cast have misgivings about upon as calorie moitop.ikmooi.amsterdam/handige-artikelen/dieetvoer-hond-royal-canin.html proviso, says Simpson. He says that uncountable tremendous protein, xxx carb diets may serenity people rixef.ikgelukkig.amsterdam/gezond-lichaam/spirulina-tuinen.html peachy hegemony or maximise fertility, but they could hindquarters problems in the weighty term.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *