Note d'Or

Poésies et Histoires pour votre plaisir!

May-17-17

Une Visite au Soleil

Posted by Nancy

 

 

sun photo: sun sun.jpg

J’ai visité ce matin le soleil,

Des êtres qui font merveilles

De leur corps vermeils

Nous offrant leur lumière

Ajourd’hui comme hier

Siècles après siècles pour nous sustenter

C’est du soleil la réalité.

Ils m’ont admise en leur présence

Grande est ma reconnaissance !

Humblement j’ai sollicité

D’apprendre à aimer

Sans retour, comme eux

Ils ont béni mon voeu…

Revenue à mon quotidien

J’essaie la pratique du bien

Tags:
May-12-17

ODE à MON ETRE

Posted by Nancy

Mes yeux sensibles à la beauté

Admirent, par le pouvoir de mon âme.

Mon coeur de joie se pâme.

Beauté et joie me font chanter

C’est le cadeau de l’Esprit

Qui se complaît en mon être.

Dès le réveil s’installe un bien-être.

Avec reconnaissance, je prie.

Gratitude, gratitude, gratitude !

Un hymne silencieux harmonise

Mes pensées qui s’intronisent

En une douce béatitude.

Le Créateur s’est fait humain

il s’est enfermé dans un corps

En un désir de se révéler enfin !

Mon privilège, lui servir de support

Réceptacle de son amour

Avec mission de donner sans retour.

Tags:
Apr-24-17

Prière

Posted by Nancy

Père, je Te demande d’entrer dans mon coeur
et d’y guérir ce qui, dans mon existence passé, a besoin de l’être.

 

Tu me connais mieux que moi-même. Aussi, je Te demande de répandre Ton amour dans chaque recoin de mon coeur.
Partout où Tu découvres l’enfant malade, touche-le, console-le et relève-le.

Remonte dans ma vie jusqu’au moment de ma conception.
Nettoie mes traces de sang, libère-moi de tout ce qui a pu avoir une influence négative sur moi à ce moment.
 

Bénis-moi depuis le moment où j’ai été formé dans le sein de ma mère et ôte toutes les barrières qui ont pu affecter mon intégrité durant ces mois de gestation.

 

Donne-moi un grand désir de naître, d’être guéri des chocs physiques et affectifs qui ont pu me nuire au moment de ma naissance.

 

Merci Père, d’avoir été là pour me recevoir dans Tes bras au moment même de ma naissance.
Merci de m’avoir accueilli sur la terre et de m’avoir assuré
que Tu ne me manquerais pas et ne m’abandonnerais jamais.

 

Père, je Te demande d’entourer mon enfant intérieur de Ta Lumière de toucher de Ta main apaisante ce qui dans ma mémoire, a pu m’empêcher d’être libre.
 

 

Si j’ai manqué d’amour maternel, par Ton esprit d’amour,
envoie-moi notre Mère divine pour remplacer ce qui m’a manqué à ce moment-là.

Demande-lui de m’entourer de ses bras, de me bercer,
de remplir toutes ces parties de moi-même qui sont vides et qui aspirent à cette chaleur, à ce mieux-être qu’une maman peut donner.

 

Peut-être l’enfant en moi a-t-il été privé de l’amour d’un père :
Fais que je sois libre pour crier «papa» avec mon être tout entier
Et, si j’ai encore besoin d’amour et de sécurité paternels
qui m’assurent que j’ai été désiré et aimé profondément,
je Te demande de me garder dans Tes bras si forts et si protecteurs.

 

Donne-moi une confiance et un courage renouvelés
pour faire face aux épreuves de ce monde.
Je sais que l’amour de mon Père me soutiendra si je trébuche et me relèvera si je tombe.

Parcours toute ma vie, Père, et sois Toi-même un réconfort là où les autres n’étaient pas aimables avec moi.

 

Soigne les blessures de ces combats qui m’ont traumatisé
et qui m’ont amené à me refermer sur moi-même et à élever des barrières entre les autres et moi.

 

Si je me suis senti seul, abandonné et rejeté par l’humanité, donne-moi par Ton amour qui guérit, un nouveau sens de ma dignité.

Père, je me donne entièrement à Toi, corps, intelligence, esprit, et je Te remercie de m’avoir si bien fait et que mon corps, mon intelligence et mon esprit soient pour toujours liés à l’Univers divin afin que je me sente appuyé quelle que soit ma route terrestre.

 

Père, par Ton amour, fais que chacun de mes corps s’harmonise aux vibrations de l’Énergie divine et que chacune de mes cellules respire la Vie.

 

Père, ici, maintenant, Tu me portes en Ton sein, je ressens Ton amour.
Je suis maintenant un nouveau-né, un enfant de Lumière,
de Ta Lumière, je le reconnais, je le sens, je le sais.

Je m’accueille en mon être profond. Je reconnais que je suis véritablement Essence divine.

 

Je m’accorde ici et maintenant le droit d’être heureux :
C’est l’Ultime But je le sais.
 

Être heureux parce que je suis Vie et Lumière.
 

Je célèbre ma Vie par toutes les fibres de mon être…?

 

  dayasakti  

« Balade Printanière, sous de grands arbres…
 
 
 
Click here to Reply or Forward
Tags:
Apr-22-17

Le Réveil et mon coeur

Posted by Nancy

Dans le silence qui s’installe, le tic-tac du réveil prend des proportions immenses. Il troue le silence sans aucun respect du moment. Il impose ss présence avec impudeur me révélant mon coeur qui se met au rythme du réveil. Lui aussi s’impose, et résonne en moi.

Il me semble que les deux, le tic-tac et mon coeur ont le même tempo. Le silence que je croyais parfait ne l’est donc pas. les deux me tiennent compagnie et me rassurent par leur présence. Merci mon coeur, merci cher réveil.

Bientôt les deux battement se fondront  en mon être qui les recueillera; ils  seront absorbés par le silence et et deviendront silence eux-mêmes car ils ne seront plus entendus.

En effet sans une attention soutenue on n’entend ni le réveil ni le coeur qui pourtant sont là bien présents.

Tags:
Apr-13-17

Une Elégance Compromise

Posted by Nancy

Vous voyez vous assise à l’église au cours d’une messe dominicale où toute l’assistance est endimanchée y compris vous, pour constater au moment de l’évangile et seulement à ce moment  que vous avez des chaussures dépareillées !!

Comment cela a-t-il pu arriver ? Une question qui restera sans aucun doute sans réponse devant l’évidence de l’affaire. Lors de cette découverte vos pensées ne peuvent se détacher des chaussures, avec des regards furtifs sur l’assistance craignant d’être surprise dans un tel état de déconvenu. Un achat récent d’une amie vous les proposant comme neufs. Incroyable!

Une messe où le recueillement n’est plus avec plutôt une pensée lancinante : ” comment allez-vous rentrer chez vous?”

Bien sûr vous êtes rentrée et en définitive après un peu de réflexion vous vous dites que c’est votre égo qui en a pris un coup pour dramatiser une situation en somme cocasse.

Quelques années se passent…. Vous vous trouvez à un réveillon de Noël. Au moment de passer à table, vos souliers argentés d’un grand chic vous lâchent. La maîtresse de maison vous propose ses pantoufles car seules celles-ci pourront vous convenir n’étant pas de la même pointure. Les années vous ayant apporté un peu plus de sagesse, l’égo a simplement accepté la solution. La soirée s’est déroulée d’une façon agréable en dépit de cet inconvénient.

Il faut croire que l’expérience n’était pas tout à fait assimilée puisque quelques années plus tard  votre élégance est à nouveau compromise, à un mariage cette fois.

Jusqu’à la fin de la cérémonie tout est bien. Cependant le chauffeur qui devait vous ramener se désiste, comme la distance à parcourir n’est pas trop longue vous décidez de rentrer à pied. Vos escarpins ne sont pas faits pour la marche bien sûr mais vous êtes bien loin de ce qui vous arrive cinq minutes plus tard.

Un pied se sent déchausser gentiment; pensant à la boucle qui se défait au contact de votre pantalon de velours, vous cherchez un appui pour rattacher la bande, mais hélas c’est la chaussure qui se défait tout simplement.

La décision de tenir les chaussures en main est vite prise mais votre compagne s’effraie de la situation. ” Non, non, pas de cela, ce n’est pas possible, marche doucement on va y arriver ”

Votre calme, et surtout le fait que pour vous, marcher pieds nu ne vous dérange guère vous donne l’assurance d’avoir enfin compris que la vanité est un attribut de l’égo qui se met toujours en avant pour mettre son grain de sel là où il ne faut pas.

Vous continuez à marcher vous sentant prête à rire si la chaussure s’en va avant d’atteindre la maison. Et elle a tenu bon! La leçon étant apprise, car souvent c’est la troisième fois qui est décisive ce n’était plus nécessaire de poursuivre l’expérience.

Mais c’est toujours dommage de constater que les leçons doivent être répétées pour être sues. Même quand elles sont dramatiques.

Les escarpins du mariage ne seront pas réparés ils étaient en carton. Le brillant ayant attiré on n’a pas été à l’essentiel. Seule la vanité et la coquetterie ont guidé.

Il reste que ces épisodes comiques peuvent alimenter cinq minutes une soirée familiale

 

 

 

 

 

Tags:
Mar-14-17

Tristesse

Posted by Nancy

La lune est triste ce soir

Elle se voile sous du noir

Elle ne veut pas être vue, ni voir.

“Mon Amie, je t’en supplie

Renonce à ta mélancolie! ”

Mon appel a été entendu

Elle a bien voulu

Écarter ses voiles et m’offrir

Un pâle sourire

Mais bien vite elle s’ est retirée

Trop triste pour briller.

“Je suis lasse des laideurs,

Des rancoeurs et des malheurs

Je n’ai de goût à rien

Mon coeur saigne de chagrin.”

” Comment puis-je t’aider

Comment te ramener

La joie de nous éclairer ?”

” Aimez-vous les uns les autres

Acceptez-vous les uns les autres”

 

Tags:
Mar-12-17

Om Mitraya Namah

Posted by Nancy

La méditation de ce jour concerne notre relation avec les autres:

Om Mitraya Namah( I invoke the spirit of friendliness)

J’invoque l’Esprit de la Fraternité.

Un geste aimable venant de nous-même peut modifier le coeur de celui qui le reçoit.

En ce beau Sunday jour du soleil que notre coeur soit accueil afin que le sourire puisse fleurir sur les lèvres autour de nous.

Mon coeur vous sourit chers amis Namaste

Tags: