Note d'Or

Poésies et Histoires pour votre plaisir!

Sep-19-16

L’ Arbre Aux Oiseaux

Posted by Nancy

A moitié dépouillé de son feuillage, un tronc blanc de poussière ainsi que les branches. C’est un “TchaTcha” qui a perdu sa fière allure. Son nom lui vient des énormes gousses qui lui pendent et qui sous la pression du vent font entendre le bruit de ces petits instruments de musique appelés maracas et que chez nous nous appellons tchatcha.

Cet arbre dénudé qui, sur la cour de l’école attend sa nouvelle floraison plaît tel quel aux nombreux moineaux qui s’y agglutinent chaque jour sans raison apparente à un moment précis de la journée.

Ils volètent de branche en branche pendant seulement quelques minutes puis ils repartent tous ensemble vers une destination inconnue.

Je les appelle les gardiens de l’ABC Joyeux. Leur si nombreuse présence pendant un si court laps de temps sur cet arbre me fait penser qu’ils sont là pour s’assurer que tout est en ordre. C’est une visite de contrôle, car ils ne chantent pas ni ne pépient seul le mouvement de leurs ailes les signalent sur l’arbre.

Mon coeur les remercie pour leur attention si généreuse, mais me dis-je pourquoi ne se posent-ils pas sur l’amandier ou le bougainvillier?

 

Tags:
Aug-29-16

Un Heureux Bilan

Posted by Nancy

Un jour, un regard.

Dans cet échange plein d’égard

Une certitude,

Une complétude !

Dans la réserve décente

D’une jeune innocente,

Une âme s’est reconnue,

Se souvenant d’un accord convenu

En secret passé,

De tous insoupçonné,

Bien des éons avant….

Dans ce regard, l’engagement

De l’au-delà

Se dévoilà.

 

Ce regard, si bref fut il

Fut intense, bien que subtil.

Entre deux êtres l’amour s’établit…

Vint alors ce profond oubli

Des codes préétablis.

Mésententes, mésententes,

Telles furent la résultante

De cette amnésie,

Amenant des crises terribles de jalousie…

Dans les moments d’éclaircie

Où est octroyée une indulgencie

Une progéniture désirée

Et déjà aimée

Voit le jour

avec amour.

 

Les jours se sont additionnés

Devenant des mois, puis des années.

Une remise en question périodique

Amena une transformation méthodique.

Les vingt ans d’écart s’amenuisaient

Au même rythme que la jeunesse s’épuisait.

Avec la maturité, vint la compréhension.

Celle-ci offrit l’acceptation.

Le bilan est donc positif.

Ces 48 ans bien productifs.

Mission accomplie,

Destin bien remplie !!!

A mon époux ma gratitude

Pour sa mansuétude

De Maître

Envers le disciple que j’ai voulu être

 

Tags:
Aug-25-16

Dualité

Posted by Nancy

Il y a toujours deux aspects en toute chose et en toute circonstance. L’aspect négatif nous faisant découvrir le côté positif. Cependant bien que l’un aide à manifester l’autre, souvent nous avons tendance à nous concentrer sur ce qui ne va pas :

Il fait soleil, nous penserons extrème chaleur, inconfort, sueur, plutôt que vie, abondance de fruits à pousser, des fleurs à profusion et la longueur des jours pour réaliser plus de projets.

Il pleut, voilà que cela dérange si nous sommes dehors, craignant de nous mouiller. Nous oublions que la pluie est nécessaire aux plantes, à nos citernes, à laver la poussière des rues et à rafraîchir l’atmosphère.

Ainsi les occasions de maugréer s’accumulent dans nos esprits chagrin. Il y en a aussi qui se complaisent à gémir.

Bienheureux ceux qui remercient pour tout ne voyant que le bon côté des événements !

Mais quand on demande la pluie pour ses bienfaits, l’électricité pour faire monter l’eau de pluie qui fait déborder la citerne, la fraîcheur qui apaise le corps engourdi de sueur et que nos voeux se réalisent pleinement, alors la gratitude s’exprime et on se rend compte du privilège dont on jouit.

Dans notre pays ce sont de petits miracles qui parsèment nos quotidiens de bonheur tout à fait inattendus ; car ici on n’est jamais sûr de rien et souvent les situations les plus improbables se produisent pour nous faire plaisir.

C’est le privilège d’être haïtien, car nous savons que rien n’est un dû alors que quand on a tout, tout le temps nous oublions de remercier étant convaincus que c’est normal. Mais chez nous Bon dye toujou bon (Dieu est toujours bon) chaque petit rien nous comble

Tags:
Aug-19-16

Il Fait Chaud , très chaud !!!!

Posted by Nancy

Depuis la fin de juillet le pays brûle, brûle , brûle !

Les oiseaux qui s’éveillaient avec l’arrivée du soleil ne chantent plus. Ni au pays ni en Floride. Cela m’inquiète car les oiseaux sont comme le baromêtre qui indique le beau temps. A l’horizon des éclairs déchirent le ciel faisant prévoir la pluie mais elle ne vient pas.

Quelle chaleur mon Dieu ! mais qu’elle grâce de pouvoir se doucher !

Sous la douche je réalise combien l’élément eau a des pouvoirs auxquels on n’y pense pas en général. Quels Esprits purs qui l’entretiennent pour notre service puisque la pensée peut influencer ses molécules, l’eau a donc une réalité psychique qui nous échappe la plupart du temps. Bien que chaque élément à mon avis est régit par un Grand Etre, et nous procure un bien-être appréciable, la chaleur intense que nous vivons me force à faire appel à l’eau et donc à réfléchir sur son pouvoir apaisant et purificateur sur notre organisme.

Sous la douche c’est l’occasion pour moi de remercier cet élément et le Grand Etre qui l’entretien. Et ma douche consciente devient un réconfort inestimable.

Je souhaite à chacun de pouvoir s’offir une bonne douche et aussi d’être conscient de l’importance de l’eau qui constitue les trois quart de notre corps.

Bonne soirée, et n’oubliez pas que ces pensées conscientes de gratitude font vibrer davantage les qualités de l’eau pour notre bien-être

Tags:
Aug-3-16

1966/2016

Posted by Nancy

On a beau dire et même prouver scientifiquement que le temps n’existe pas en réalité il y a malgré tout sur ce plan un temps qui s’écoule et qu’on ressent dans le cours de sa vie car les jeunes filles de 20 ans en 1966 sont actuellement des aînées de 70 ans, dans le corps cela fait une différence notable même avec une bonne santé.

Cependant quand on a la chance de vivre et de garder des liens avec des camarades de classe,n s’estime heureux de connaître ces cinquantes ans d’amitié en 2016 !

Nous étions 21 mais nous étions Une nous sommes maintenant 18 mais dans notre coeur nous sommes toujours les 21.

Il fallait marquer l’evenement, il n’est pas donné à toutes les promotions scolaires de traverser le temps fidèlement comme nous le sommes les unes envers les autres.

Toutes non pas pu honorer la rencontre de notre cinquantième anniversaire d’amitié pour diverses raisons personnelles, celles qui l’ont pu ont eu la joie immense de partager un week-end riche d’émotion de joie et de souvenirs ressassés.

Promesse a été faite de resserrer encore plus les liens par des mails et le téléphone afin que jusqu’au bout notre amitié demeure.

Chaque seconde compte dans une vie soyons en conscient et faisons de notre mieux pour la vivre de la plus belle facon.

 

Tags:

Beaucoup d’âmes cherchent une réponse à tout le chaos et toute la confusion du monde à notre époque. Jour après jour il empire, mais n’aie pas peur, car les choses devront empirer avant de s’améliorer. Un abcès mûrit avant d’éclater, et puis tout le poison est libéré et nettoyé. Les chose doivent mûrir dans le monde avant que les poisons de la haine, de la convoitise, de la jalousie et de l’égoïsme soient libérés et que la guérison puisse se faire.

J’ai besoin de toi dans une paix intérieure parfaite. Tu la trouveras si tu laisses ton mental reposer en Moi et si tu peux élever ta conscience, ne voyant que le meilleur. Tu ne peux pas améliorer la situation dans laquelle se trouve le monde si tu acceptes de plonger dedans. Tu dois être immunisé contre la maladie ou , toi aussi, tu la contracteras, et alors tu ne seras d’aucune aide. J’ai besoin de ton aide. J’ai besoin de toi libre. J’ai besoin que tu sois parfaitement en paix. Alors je peux t’utiliser.

Tags:
Jul-13-16

Pensée du Maitre Omraam

Posted by Nancy

mercredi 13 juillet 2016

« Un être humain ne vient s’incarner sur la terre que pour très peu de temps. Il doit s’instruire, travailler là pendant quelques années, puis il repart… Vous ne pouvez avoir une vision exacte et complète de ce qu’est votre vie que si vous apprenez à y inclure ce que l’on appelle la mort. Car votre vie ne se limite pas seulement à ce laps de temps que vous êtes venu passer sur la terre. Votre vie est très longue, infinie, c’est une succession d’allers et de retours entre ici-bas et l’au-delà.
Cependant, alors même que vous vivez dans le plan physique, vous ne vivez pas uniquement dans votre corps physique, mais aussi dans vos corps psychiques : les corps astral et mental, et dans vos corps spirituels : les corps causal, bouddhique et atmique. Ces corps spirituels, vous devez apprendre à les nourrir, sinon il vous manquera, dans cette existence même, quelque chose de très précieux. Et surtout, lorsque vous partirez dans l’autre monde, c’est dans ces corps que vous vivrez, et si vous ne les avez pas nourris, vous vous sentirez chétif et démuni. »
Omraam Mikhaël Aïvanhov
Tags: